Présentation‎ > ‎F.A.Q.‎ > ‎

Le souffle, l'esprit... comment gérer les situations compliquées ?

publié le 12 juin 2014 à 05:23 par Benoît Chérel   [ mis à jour : 12 juin 2014 à 05:35 ]
By Mozaika2 (Own work) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Un point difficile : l'histoire du souffle et la relation avec l'esprit et les multiples cas à gérer. 
C'est un peu difficile à exploiter et à comprendre, il faudrait simplifier car c'est un peu « tiré par les cheveux »... Et pourtant je suis bouddhiste et on fait des pratiques dans le bouddhisme de « transfert de conscience »,
On va essayer de présenter les choses plus clairement. Car ce n'est pas si compliqué avec un petit peu de pratique.
Le Vautour altère tout ce qu'il touche. Donc s'il tue, il touche et il altère. Et tout ce qui est altéré fait muter (en faisant gagner un ou plusieurs points d'altération).
Quant à l'esprit, il dépend du destin. Un mort sans destin voit son esprit partir, point. S'il a un destin et qu'il y a un vautour dans le coin, il rentre dans le corps du Vautour. S'il y avait déjà un autre esprit en plus de celui du propriétaire, les deux esprits s'affrontent. Celui qui perd est écrasé par l'autre, il reste présent mais ne peut rien faire tant que son vainqueur est présent. Enfin s'il y a pas de Vautour, l'esprit dont le destin est inachevé reste hanter le lieu de son trépas, qui est imprégné de son souffle.